L’Energie Nucléaire doit faire partie de la taxonomie européenne en fonction du Green Deal.

Les principaux syndicats de cadres et d’employés belges, bulgares, finlandais, français, hongrois et roumains regroupant des affiliés du secteur de l’Energie et du Nucléaire viennent d’envoyer une lettre collective à Mme Von der Leyen, Présidente de la Commission Européenne, pour attirer son attention sur le rôle clé de la production d’électricité nucléaire pour permettre à l’Europe d’une part d’atteindre son objectif de neutralité carbone et d’autre part de contribuer à l’indépendance énergétique et au redressement de l’Europe.


L’Energie Nucléaire qui produit pratiquement la moitié de l’électricité bas-carbone en Europe, est recommandée conjointement par l’Agence Internationale de l’Energie et l’Agence Internationale de l’Energie Atomique. La plateforme intergouvernementale sur le changement climatique a répété à de multiples reprises que l’Energie Nucléaire était une partie indispensable de la solution à la problématique climatique. Ces décisions basées sur le meilleur avis scientifique disponible sont également soutenables économiquement et justes socialement.


Une nouvelle génération de réacteurs nucléaires et la prolongation des unités nucléaires existantes sont devenus une priorité pour beaucoup d’états membres et une nouvelle génération de petits réacteurs modulaires (SMR) émerge. Des investissements dans l’industrie nucléaire européenne sont nécessaires pour fournir cette production d’électricité pilotable en complément d’énergies renouvelables intermittentes et ceci afin d’assurer la stabilité des réseaux électriques européens. Si l’Energie Nucléaire devait être défavorisée dans ce contexte, les capacités de production d’électricité complémentaires aux renouvelables resteraient basées sur des carburants fossiles et empêcheraient l’atteinte d’objectifs bas-carbone.


Convaincus que l’Energie Nucléaire est indispensable pour atteindre les objectifs climatiques de l’Europe, nos organisations insistent sur l’impératif d’inclure l’Energie Nucléaire dans la taxonomie européenne. Cette taxonomie devrait fournir des informations fiables sur les activités et les technologies contribuant à des objectifs durables.


L’exclusion de l’Energie Nucléaire de la taxonomie européenne aurait un fort impact négatif pas seulement sur l’industrie nucléaire mais également sur toutes les industries européennes utilisant de l’électricité en particulier les industries électro-intensives. Cette exclusion, si elle était décidée, mènerait à ne pas atteindre le critère important de neutralité technologique.


“La Confédération Nationale des Cadres appelle à un dialogue dans le but de créer les conditions pour l’Energie Nucléaire de jouer pleinement son rôle et de construire une Europe zéro-carbone en 2050, économiquement efficace et socialement juste.”

Messages surlignés
Messages récents
Archief
Zoeken op tags
Volg ons
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square